Variole ou poquettes PDF Imprimer Envoyer
Les Maladies - Maladies des pigeons

Tous les ans à la saison chaude apparaissent dans les colombiers du Sud Ouest des poquettes sur les jeunes pigeons. Parfois, la maladie « flambe » dès le mois de mai dans la plupart des colonies de pigeons voyageurs d’une même société colombophile sur les pigeons ayant été enlogés sur un même concours. Dans ce cas, la maladie touche les pigeons de tous âges et touche d’autant plus de pigeons et d’élevages que la mala die a été absente pendant de nombreuses années dans la région. La variole est une maladie des jeunes dans le Sud Ouest mais est une maladie de tous âges dans les autres régions.

La variole est due à un Avipox virus. Elle touche plusieurs espèces d’oiseaux (poules, pigeons, dindes, canaris,…) mais avec des souches de virus plus ou moins spécifiques. Les signes de la maladie sont très différents selon les espèces atteintes. Alors que la maladie est généralement bénigne chez les pigeons, c’est une maladie redoutable chez les canaris puisqu’elle décime un élevage sur une période d’un mois environ (jusqu’à 80% de mortalité !).

La maladie est appelée « poquette » chez les pigeons car cette forme de la maladie est la plus fréquente (alors que les poquettes sont un signe inconstant et, de toutes façons tardif de la maladie chez les canaris). On l’appelle aussi "diphtérie" pour l’autre forme de la maladie ou encore, improprement « muguet » (en fait, le terme de « muguet » regroupe plusieurs maladies telle la candidose, l’herpèsvirose, la trichomonose,…). Les poquettes sont des excroissances de la peau de la taille d'un grain de blé ou de maïs et situées sur les paupières, les morilles, à la commissure du bec, et, moins souvent au niveau de l'anus ou les pattes. Le bouton, tout petit initialement, grossit pour atteindre sa taille maximale en 1 semaine. 2 à 3 semaines plus tard, le bouton se dessèche et tombe. Cependant, un abcès caséeux peut parfois se former à l’intérieur du bouton (surinfection bactérienne) et si, après 3 semaines d’évolution, la poquette ne tombe pas toute seule, elle peut être incisée à l’aide d’une aiguille pour faire tomber le morceau de pus desséché. Dans cette forme, le pigeon reste en forme, mange normalement et…. peut voler très correctement en concours. La diphtérie est l'apparition de placards jaunâtres très adhérents dans la gorge. Ces lésions se compliquent fréquemment de trichomonose ou d'infections microbiennes. Cette forme est grave car elle empêche les oiseaux de s'alimenter. En l'absence de complications, la maladie évolue en 3 semaines.

La maladie est provoquée par le virus de la variole du pigeon. Le virus se transmet directement de pigeon à pigeon, lors de bagarres, dans les paniers de concours mais aussi indirectement par des insectes en particulier les moustiques, la mouche araignée (hypobosques) et les poux piqueurs (poux rouges,…). La maladie est très contagieuse. Les pigeons sont malades 4 à 12 jours après la contamination. Le premier signe est une contre performance inexpliquée en concours. Quelques jours plus tard apparaissent les premières poquettes.

Le traitement n'a pas d'effet direct contre le virus lui-même. Mais, il permet de maîtriser les microbes de sur infection. On utilise un traitement contre la trichomonose et des antibiotiques. Les lésions peuvent être désinfectées localement avec des antiseptiques (RHINEX). Les pigeons ayant des difficultés pour se nourrir auront accès un complément énergétique dans l'eau de boisson (GLUCORNIS). On s'assurera également d'un bon apport en vitamines (VITALORNIS, VITAMUE).

Pour limiter la contamination par les moustiques et les poux rouges, l'utilisation d'un insecticide en pulvérisation dans les colombiers est recommandée (ORNICLEAN).

Il existe un vaccin associant la maladie de Newcastle et la variole (Colombovac PMV-Pox) et qui s'injecte sous la peau. D'autres vaccins s'utilisent en griffant la peau à l'aide d'un stylet ou en badigeonnant un follicule plumeux à l'aide d'une brosse à dent ou d'un petit pinceau trempé dans la suspension vaccinale. Bien que les vaccins "souche poule" soient susceptibles d'être moins efficaces que les vaccins spécifiques pour pigeons, ils sont néanmoins utilisés avec succès.

Remarque : La valence "pox" du vaccin Colombovac PMV Pox peut également s'adminitrer par voie intra dermique, par griffage ou en badigeonneant les follicules plumeux de la cuisse.

Tous ces vaccins sont fragiles, et doivent être utilisés dans les 2 heures qui suivent leur préparation. Ils doivent être utilisés en dehors de tous stress ou de toute fatigue. Il faut donc éviter de vacciner juste avant un concours de fond.

 

 

retour accueil

 
Copyright © 2018 Joomla!. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.