Vers ronds PDF Imprimer Envoyer
Les Maladies - Maladies des pigeons

Les vers capillaires sont responsables d'amaigrissement très importants ("le sec") de pigeons sevrés et d'adultes, de déviation du bréchet, de diarrhée‚ de de sous production d'œufs (jusqu'à un arrêt total de la ponte), d'œufs clairs, d'abandon des jeunes au plateau par les parents trop affaiblis (absence de lait de jabot),... En début de maladie, le pigeon est en boule, déjà amaigri et il continue de manger. Il n'avale plus ensuite que les petites graines puis plus rien. Si on le gave alors, le pigeon peut reprendre du poids.

Les vers Ascaridia sont responsables de signes identiques mais l'amaigrissement est moins prononcé. Parfois des pigeons en bon état d'embonpoint meurent brutalement à cause d' un bouchon de vers dans les intestins. Les vers favorisent en outre l'apparition de coryza.

Ce sont des parasites des intestins. Si les Ascaridia sont facilement visibles « à l'œil nu », les capillaires, fins comme des cheveux sont difficiles à observer sans l'aide d'un microscope.

Les pigeons se contaminent en ingérant les oeufs de vers éliminés dans les fientes (cf cycle du parasite). Mais, ces œufs ne deviennent dangereux qu'aprés une période de maturation d'au moins 3 jours dans le colombier ou dans la volière.

Les vers Ascaridias sont facilement éliminés par des vermifuges à base de lévamisole. Les vers Capillaria sont beaucoup plus difficiles à maîtriser. Les traitements habituellement administrés sur 1 ou 2 jours sont insuffisants lors d'infestation massive. Ils doivent être donnés pendant 4 jours et être renouvelés toutes les 3 semaines jusqu'à assainissement complet de la colonie. Les quantités d'eau médicamentées réellement bues doivent être évaluées afin d'éviter le sous dosage. D'autres vermifuges peuvent être utilisés, mais ils sont d'un emploi plus délicat : les avermectines doivent être administrées individuellement (dans le bec, en injection, voire sur la peau) en respectant scrupuleusement les doses prescrites, le fenbendazole peut être mélangé aux graines ou administré directement dans le bec mais il provoque des troubles de l'emplumement à dose normale (plumes décolorées, perte totale des plumes des jeunes au nid) et des mortalités lors de surdosage, le flubendazole, mélangé aux graines, donne systématiquement des œufs clairs lors d'une utilisation à dose normale.

Afin d'éviter les ré infestations, chaque traitement vermifuge doit être suivi par un décapage soigneux du sol, des mangeoires, des cases, des perchoirs,... Le décapage est suivi d'une désinfection par la chaleur d'un chalumeau ou d'un pistolet à air chaud (les désinfectants à pulvériser sont inefficaces contre les œufs de vers). Le sable des voliéres doit être renouvelé en totalité‚ ou en surface à la fin des traitements.

 

 

 

 

retour accueil

 
Copyright © 2018 Joomla!. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.